Ffp2, ffp3, masques chirurgicaux,… ce qu’il faut savoir !

Comme vous le savez, la crise sanitaire actuelle liée à la pandémie de coronavirus bat son plein chez nous en Europe, et les hôpitaux sont aux abois pour subvenir à leurs besoins en masques. Devant ce constat, j’ai fait don aux hôpitaux de mon stock de masques professionnels. En effet, par une incroyable coïncidence, les masques protégeant contre les poussières de céramiques (ffp2 et ffp3) sont les mêmes que ceux protégeant contre le coronavirus. Certains collègues céramistes me posent maintenant des questions sur les masques qu’ils utilisent dans leurs ateliers. Voici donc une excellente occasion de faire le point sur les masques !

La norme FFP

FFP vient de l’Anglais ‘filtering facepiece‘, ou en Français « pièce faciale filtrante ». Il s’agit de masques à protection respiratoire protégeant contre les particules ainsi que les maladies transmissibles par l’air. Il en existe trois niveaux :

Exemple de masque FFP1

FFP1 : Le moins filtrant de la norme, il est utilisé comme masque filtrant les poussières pendant les travaux de bricolage simple. Il ne sont que peu efficaces contre les virus et autres germes. Il en existe de formes différentes : en coque, en bec de canard, avec ou sans soupapes,…






Exemple de masque FFP2

FFP2 : Ces filtres protègent contre les poussières chimiques comme les poussières de métaux et de verre. Il sont également efficaces contre les virus comme la grippe ou le coronavirus, mais aussi contre d’autres maladies comme la tuberculose. Il en existe de formes différents : en coque, en bec de canard, avec ou sans soupapes,…



Exemple de masque FFP3

FFP3 : Toujours fabriqués avec une soupape, ces masques sont les plus filtrants. En plus de protéger contre les poussières de métaux et des virus comme les filtres FFP2, ils protègent aussi des particules très fines comme l’amiante.




Comment savoir quel masque vous utilisez ? Tout simplement en les regardant attentivement : le nom du filtre est écrit dessus. Cliquez sur les photos des masques que j’ai postées, j’y ai encadré en rouge l’inscription du filtre.


Exemple de masque chirurgical.

En dehors des masques à filtre FFP, on peut aussi parler des masques chirurgicaux. Lorsque portés par une personne malade, ces masques bloquent les germes .

En conclusion

Si vous êtes céramiste : vous avez besoin de masques FFP2 ou FFP3 pour vous protéger efficacement des poussières de votre atelier. FFP2 est suffisant si vous n’utilisez pas de fibres céramiques et/ou d’amiante (attention, certains fours sont fabriqués avec ces matériaux).

En cette période d’épidémie du coronavirus, les masques chirurgicaux ne vous serviront que si vous êtes malade ; ils protégeront les personnes de votre entourage en les empêchant de tomber malade. Par contre, si vous êtes sains, ils ne vous empêcheront pas de tomber malade. Offrez-les donc à un hôpital !

Les masques à filtre FFP2 ou FFP3 sont les seuls pouvant protéger une personne saine du coronavirus. Ils sont nécessaires dans les hôpitaux où les médecins doivent côtoyer les malades quotidiennement. Or, les médecins en manquent cruellement ! Amis céramistes et artistes, si vous en avez en votre possession, faites comme moi : offrez-les aux hôpitaux. C’est une question de vie ou de mort pour certains… Un grand merci à vous <3

Et n’oubliez pas de rester chez vous, de commander des pizzas, de binge-watcher Netflix et de vous plonger dans les plaisirs cachés des jeux vidéos… pour une fois que c’est socialement encouragé !

Source : wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Masque_de_protection_FFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.